Critique: The Walking Dead et sa finale mi-saison 6 [54589]

Critique: The Walking Dead et sa finale mi-saison 6

Cinéma, séries télé, Netflix, Manga et super-héros

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Nous sommes deux dans mon salon, bien assis sur le sofa et tout deux, complètement sous le choc. Wow, cette finale mi-saison de Walking Dead était essoufflante, passionnante, déchirante et choquante. J'y pense, on a plutôt passé l'heure entière assis sur le bord du sofa, jamais relax ni confortable à s'exclamer à voix haute : "Oh non! Mais là! Zut... Pas vrai!" ***avertissement spoilers***

Moi qui espérais assister cette semaine aux retrouvailles de Glenn et Maggie (bravo au gars d'IGN qui avait deviné que Glenn était toujours vivant), je suis plutôt resté sur mon appétit, mais bon, j'ai eu bien d'autres choses à me mettre sous la dent... D'ailleurs, j'espère que le perchoir de Maggie tiendra le coup!

Ouille, tous ces zombies qui viennent d'entrer dans la petite ville d'Alexandria d'une façon si dramatique... C'était spectaculaire à souhait et drôlement impressionnant. Tsé, quand ça va mal... Et malheureusement une fois de plus, notre groupe est séparé pour donner lieu à différentes scènes plutôt intéressantes.

L'inutile Eugene (bon, il sait ouvrir une porte avec une épingle à cheveux) et ses deux amies, sont enfermés au demi sous-sol d'une maison. Petite discussion et pop (merci monsieur coupe Longueuil), ils débouchent dans une pièce où se déroule une scène qui m'a fait chialer dans mon salon. Come on Morgan! Tu préfères frapper et te battre avec une alliée plutôt que d'assommer le fu**ing gars des Wolves que tu gardais en secret au sous-sol? Vraiment??? Allô? Ça va? Je sais bien qu'il en a bavé, qu'il applique désormais une façon de penser qui lui a sauvé la vie (chose qu'on a vu dans un épisode d'une heure et demie intéressant, mais beaucoup trop long. Donnez-moi une finale d'une heure et demie à la place), mais il tient tellement à cette ligne directrice qu'il en a perdu son jugement, la raison, son bon sens, sa logique, appelez ça comme vous voulez. Et l'infirmière de fortune qui apprend la médecine sur le tas, trop nounoune pour envoyer promener le tueur psychopathe des Wolves qui va soigner ses blessures en plus! Damn! Laissez Carol achever cet imbécile de Wolf sanguinaire! Bin oui, un couteau contre un maître du bâton, tu as des chances la grande! Bravo Morgan... pauvre imbécile. Je t'aimais avant. J'espère que le dude des Wolves se fera manger par les zombies et qu'ils commenceront par sa face de champion. Et souhaitons que la courageuse, intelligente et déterminée Carol soit ok.

Le jeune Ron, fils de l'autre épais m'a tellement fait hurler dans mon salon! Petit *bip* de *bip* de p'tit gars pas digne de confiance pour deux cennes! Par sa faute, la situation de l'invasion zombie a pris une tournure dramatique à souhait, les marcheurs putréfiés envahissant la maison. Et là, je vois Carl qui s'en va dire "Non non papa, ça va, tout est ok!" Là, j'étais déçu... Triste de lui, j'étais. Puis, on monte dans la chambre et l'excellent Carl y va d'une savoureuse et expéditive discussion avec l'idiot de Ron, qui s'est conclu par : "But you gotta know something, your dad was an asshole!" Wow, j'ai applaudi dans mon salon! Trop hot! Carl for President!

Faire un reproche à cet épisode, je dirais la séquence entourant la fin de Deanna. C'était un peu long, mais j'ai bien aimé sa façon de voir sa vie et sa mort (par contre, je me serais achevé avant). Et dieu qu'elle m'a donné froid dans le dos quand je l'ai vu accroupie dans le parc de bébé à Judith! Par chance, elle était encore elle-même. Et que dire de la séquence de déguisements zombies! Comme dans la saison 2 (je crois), notre groupe doit se revêtir de boyaux, d'organes et pièces détachées de zombies pour se mêler à l'odeur du plus grand nombre. Imaginez le courage, la détermination et le sang froid nécessaire pour réaliser une telle chose. Ce qui me fait penser que finalement, père Gabriel sera peut-être ultimement digne de confiance. Le tout s'est terminé avec le petit groupe couvert de sang zombie, marchant tout doucement à travers les centaines de marcheurs sans cervelle. Hooon, pauvre petite Judith cachée sous la couverture maculée de sang, pauvre ti bébé, j'étais tout triste pour elle. Et là, tout va bien et l'instable et un peu fou Sam qui se met à dire "Maman? Mamaaaan? Mamaaaan!" Moi j'étais là dans mon salon "chuuuut! La ferme! Tu vas attitrer l'attention des zombies sur le groupe!" Aïe aïe aïe...

Et là, tout est fini. Il faudra patienter jusqu'au 14 février pour découvrir la suite! Aaaargh! C'est si loin! Ah oui, Glenn va surement porter secours à sa belle Maggie (en passant, j'aurais laissé Enid s'arranger d'elle-même. Je me serais vu lui dire "Hey l'ado frustrée, viens avec moi si tu veux vivre, sinon arrange toit tout seul. Je pars drette-là!" Au final, c'est un peu ce que Glenn a fait. Sacré Glenn, j'adore ce personnage, bien heureux qu'il soit toujours en vie. Bref, une très bonne finale!

Un avant-goût du prochain épisode? Go! -->


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS